Plonger en soi pour trouver le sens et l'essence

Quel est le sens de la vie?

 

A mes yeux, le sens de la vie est profondément spirituel.

Quand je dis spirituel, je parle du réveil de l’esprit. De se remémorer

de qui nous sommes vraiment, de notre Véritable Nature.

Ensuite, de cet espace là, de la Conscience consciente d’elle-même, de cet Accueil inconditionnel de la vie envers elle-même, le sens est alors d’Être ! De suivre l’évidence, le naturel qui nous traverse et vivre simplement ce qui est à chaque instant.

 

C’est d’incarner notre divinité dans notre humanité, dans nos actes, nos paroles, nos pensées et ce à chaque instant. D’incarner l’unité de l’amour et la justesse dans nos chairs et nos corps ici et maintenant dans le moment présent et le quotidien.

Sur cette Terre dans l’ouverture au Ciel.

 

Là, commence le chemin. Là, commence la spiritualité incarnée!
 

Quand les conditionnements, les sous-personnalités, les personnages autour desquels nous sous sommes construits sont vus et connus et qu’il n’y a plus la fuite mais l'accueil de nos ombres (ici, je me réfère à ce qui n’est pas mis en lumière ni accueilli en nous de façon consciente : blessures, croyances, conditionnements, etc.).                                                      

 

Et c’est un continuum perpétuel.

Même après différentes strates de réveils puis d’éveils, le chemin continue et se déploie dans un espace où l’on ne sait pas mais où la Foi est là pour marcher chacun des pas.

 

La seule pratique alors qui fait œuvre à ce jour pour moi, c’est de revenir en l’instant présent, comme l’instant présent et d’en être le Témoin silencieux qui agit en suivant l'élan.

Et quoi qu’il arrive, je me trompe, je fais des erreurs ou je réussis pour m’enseigner simplement ce que je suis et ce que je ne suis pas ; le tout faisant partie de Moi.

 

Dans ma quête du sens de la vie, je me suis souvent perdue, errante dans un monde mental, à me séparer, me croire spéciale ou mieux que les autres ; dans ma sphère imaginaire… croyant que j’allais être sauvée par l'extérieur, en m’illuminant ou rejoignant Dieu.

J’ai laissé tomber des croyances plus matérialistes pour adopter des croyances plus spirituelles. Mais je m’étais enfermée de la même manière.

De l’histoire de mon enfance, adolescence et jeune adulte, j’ai rencontré la spiritualité et voilà que je partais en quête.

Par l’effondrement de mes projections, illusions, perceptions, en vivant pleins de petites morts, en grandissant dans la connaissance de moi-même ; oui il y a eu cette Reconnaissance de Cela qui Est le Contenant, l’Espace Vide d’où tout se crée et tout disparaît ; ce Grand Vide plein en éternelle transformation. Cela que je suis.

 

En d’autres mots : à un moment dans ma vie, alors que je voulais m'extraire d'un monde matérialiste, vivre autrement et trouver ce qui manquait au fond de moi et le pourquoi je ne trouvais pas le sens à l'engagement, mon chemin a rencontré la spiritualité. De là, j'ai plongé et j'ai recherché l'éveil, l'illumination, Dieu. En quelque sorte, l'Unité et l'Amour! De ce que je croyais à l'extérieur de moi, je l'ai trouvé en moi!

 

Je comprends maintenant que je ne gouterais pas l’unité entièrement si je ne reviens pas incarner le Un dans le Deux, l'Unité dans la Dualité.

C’est le chemin initiatique; qui nous rapproche inexorablement à chaque pas un peu plus de nous-même.

Tout cet apparent chemin pour revenir simplement là où je suis et j'ai toujours été.

Revenir là; pour voir et goûter le monde autrement.

 

Aujourd’hui, j’ai le sentiment réel d’être là et d’appartenir à ce monde, à cette terre, avec beaucoup de gratitude sur le chemin parcouru, même si il y a eu de nombreuses épreuves.

Les épreuves sont des expériences qui nous permettent de déployer nos ressources intérieures pour les dépasser.

 

Ce que je peux dire c’est que nous sommes responsable du sens et de la direction que nous donnant à notre vie par là où nous portons notre attention. Ce sur quoi nous posons notre regard et notre intention, alors nous le vivons et le créons.

Ce que je peux dire, c’est que la vie n’est pas un long fleuve tranquille mais elle est aussi une invitation à se transformer inlassablement.

Ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que ce n’est pas ce que nous faisons qui est important, c’est la place depuis laquelle nous le faisons, l’espace en soi depuis lequel nous agissons.

C’est que s’illuminer, c’est voir toute la Beauté que nous sommes tel que nous sommes, à chaque instant uni à la Grande Vie. Que nous sommes aimés et remplis d’Amour, en nous-mêmes dans la Profondeur de notre cœur.

Que le Bonheur, la Joie, la Paix sont les parfums de l’Être immuable que nous sommes. Dans ce Silence, Tout est là. Et ce que nous cherchons véritablement, consciemment ou inconsciemment, c’est Cela. Nous sommes déjà ce que nous cherchons.

Se rencontrer, se reconnaître dans son intégralité permet de trouver la voie de l’Amour sans condition.

 

Plonger en Soi, dans l’Océan et la Goutte que nous sommes est un fabuleux voyage!

 

Oriana Monteiro.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.